Manifestation à Lausanne contre le rapprochement de la Suisse avec l’OTAN

Le Parti communiste invite tout le monde sur la place du samedi 22 juin, 16:30 heures, St-François (Lausanne)

93
Share this page to Telegram

La presse suisse faisait écho dès octobre 2023 de la volonté de l’OTAN d’ouvrir à Genève un bureau de liaison dit “stratégique”, afin notamment de renforcer la collaboration avec la Suisse. Le 3 avril 2024, l’armée suisse confirme ce scénario, sans toutefois annoncer de date précise pour l’ouverture de ce bureau. Cette décision du Conseil Fédéral vient s’ajouter à de nombreuses collaborations et partenariats d’importance entre l’Alliance atlantique et la Confédération. Une généalogie qui remonte officiellement à 1996 et l’adhésion de la Suisse au “Partenariat pour la Paix” et son entrée une année plus tard au “Conseil de partenariat euro-atlantique”. Ces collaborations se manifestent sur le terrain par des exercices militaires communs, des échanges de formations, mais également la participation de militaires suisses à des missions comme la KFOR au Kosovo ou la FIAS en Afghanistan, mettant ainsi définitivement à mal la neutralité helvétique.

Derrière le vernis pacifique qu’aime à se donner l’OTAN se trouve une réalité bien plus sombre : cette alliance militaire est dans les faits le bras armé de l’impérialisme américain qui pille et massacre dans les 4 coins du globe. De la Yougoslavie à la Libye, en passant par l’Irak ou l’Afghanistan. Les interventions militaires de l’OTAN se font contre les peuples et pour la défense des intérêts des USA, véritables dirigeants de cette organisation.

L’impérialisme américain condamne les peuples d’Amérique latine à la pénurie, au moyen d’un blocus illégal comme à Cuba, ou de sanctions iniques comme au Venezuela. De même, l’horreur absolue qui a lieu à Gaza, le génocide dont se rend coupable l’État colonial d’Israël : tout ceci se fait avec des armes et un soutien diplomatique américain. Enfin, les massacres ininterrompus ayant lieu en République démocratique du Congo depuis plusieurs décennies, et le néocolonialisme rapace en action dans le continent africain se font également dans les intérêts de l’Empire américain et de ses valets européens. Une situation qui a même fini par contaminer l’Europe, avec les velléités expansionnistes de l’OTAN et le blocage de toute possibilité de paix durable en Ukraine.

Pour toutes ces raisons, il nous est insupportable de tolérer un instant de plus que la Suisse se rapproche davantage de cette association de malfaiteurs qu’est l’OTAN. Nous dénonçons cette politique des petits pas, qui, en bout de course, vise à normaliser auprès du peuple suisse l’idée d’une adhésion de notre pays à l’OTAN. Pour que nous puissions défendre au mieux un cessez-le-feu en Palestine, une reconnaissance pleine et entière de la Palestine en tant qu’État, la fin du blocus à Cuba et des sanctions contre les pays latino-américains, l’arrêt des ingérences militaro-politiques au Moyen-Orient, la suppression du néocolonialisme en Afrique et la souveraineté et l’autodétermination des peuples, nous appelons à manifester en masse à Lausanne le samedi 22 juin à 16h30 à St-François, pour exiger dès maintenant :

• L’arrêt de toute collaboration militaire ou diplomatique entre la Suisse et l’OTAN
• Le rapatriement de nos militaires agissant dans des opérations liées à l’OTAN
• La fin de la reprise automatique des sanctions américaines ou européennes par la Suisse
• Une politique internationale pleinement indépendante et non-alignée

Signataires: Parti Ouvrier et Populaire (Canton de Vaud); Jeunes POP; Parti Communiste; Association Suisse-Cuba; Collectif Urgence Palestine; BDS Lausanne; etc.

CONDIVIDI