Liberté pour les camarades Kononovich !

Appel international

64

5 mois se sont écoulés depuis que les frères Oleksandr et Mykhilo Kononovich ont été arrêtés et emprisonnés avec l’accusation, sans fondement, de collaboration avec les services secrets de la Fédération de Russie et de la République du Bélarus. Depuis lors, plusieurs appels à leur libération ont été lancés, mais ils sont tous restés sans réponse de la part des autorités ukrainiennes. De nombreuses lettres envoyées par des organisations communistes et anti-impérialistes du monde entier aux ambassades ukrainiennes dans leurs pays n’ont jamais reçu de réponse. Cela montre toute l’arrogance et l’autoritarisme du gouvernement ukrainien putschiste.

Le silence ukrainien n’est cependant pas plus surprenant que cela : il est clair que les camarades Kononovich ont été arrêtés pour leur engagement dans les rangs du Comité Antifasciste Ukrainien et du Parti Communiste Ukrainien, qui a été interdit à la suite du coup d’État de 2014 et dont les actifs et le siège ont récemment été confisqués par le gouvernement ukrainien. Ceci dans le contexte de l’énorme répression antisyndicale et anticommuniste qui sévit en Ukraine depuis huit ans, dont le massacre à la Maison des Syndicats à Odessa (où même un camarade mineur perdit la vie) et la récente interdiction de tous les partis d’opposition, dont la plupart sont de gauche ou de centre-gauche, sont des exemples flagrants.

L’emprisonnement des frères constitue une violation grave de leurs droits humains et politiques. Le fait que le gouvernement ukrainien, arrivé au pouvoir avec l’aide de l’Occident et de troupes paramilitaires néonazies, ne se soucie pas des droits de ses citoyens n’est cependant pas surprenant : l’oppression de la minorité russophone et la guerre extrêmement violente menée dans le Donbass, où d’innombrables civils sont morts sous les bombes ukrainiennes, en sont la preuve exemplaire.

La situation des frères Kononovich est toujours précaire et il est toujours nécessaire de se mobiliser au niveau international contre cette violation flagrante des droits et contre la répression de type fasciste du gouvernement corrompu et pro-occidental de Zelensky.

Pour ces raisons, nous demandons :

• La libération immédiate des frères Kononovich et des excuses publiques à leur égard !
• Que les procès auxquels sont soumis les frères Kononovich soient vraiment justes et équitables !
• La fin de la répression anticommuniste, antisyndicale et fasciste en Ukraine !
• La levée de l’interdiction du Parti Communiste Ukrainien, ainsi que de tous les autres partis d’opposition !
• Une condamnation de la répression en Ukraine et l’arrêt immédiat des exportations d’armes vers ce pays par les pays occidentaux !

Les organisations suivantes soutiennent l’appel

Suisse :
• Jeunesse Communiste Suisse (JC)
• Parti Communiste (PC)
• Partei der Arbeit Basel (PdA Basel)
• Partito Operaio e Popolare Ticino (POP)

Espagne :
• Juventud Comunista de los Pueblos de España (JCPE)

Italie :
• Federazione Giovanile Comunista Italiana (FGCI)
• Federazione della Gioventù Comunista (FGC)

Grande-Bretagne :
• Young Communist League of Britain (YCL)

Serbie :
• Savez Komunisticke Omladine Jugoslavije (SKOJ)

États-Unis :
• League of Young Communists USA

Turquie :
• Öncü Gençlik (Vanguard Youth)
• Türkiye Gençlik Birligi (Youth Union of Türkiye)

Allemagne:
• Freie Deutsche Jugend (FDJ)
• Kommunistische Partei Deutschlands (KPD)

CONDIVIDI